4 Traditions Autour du Thé en Afrique

par Palais Shanti 10 mars 2017

4 Traditions Autour du Thé en Afrique

Découvrez les thés et infusion qui rythment la vie quotidienne en Afrique, du Cap au Sahara.

Le continent africain est certes un grand producteur de thé noir (Kenya, Tanzanie) aujourd’hui, mais cette plante venue d’Asie n’y a été importée qu’au 18e siècle et y est cultivée pour des raisons historiques liées à la colonisation.

En dehors du thé à la menthe, la tradition africaine fait plutôt la part belle à certaines plantes natives qui offrent des infusions aux vertus gustatives et médicinales tout à fait intéressantes.

Le jus de bissap, star du continent

C’est une boisson très consommée au Sénégal, en Guinée, mais aussi au Mali en Côte d’Ivoire au Burkina et jusqu’en Egypte. Il s’appelle parfois bissap, parfois karkadé, mais son ingrédient principal est toujours le même : la fleur d’hibiscus séchée.

C’est une boisson rafraichissante qu’on consomme pour les grandes occasions, et qu’on garde quotidiennement au frais pour en offrir aux visiteurs.

Voici la recette authentique du bissap par Oumu Bah, de recettesafricaine.com :

Pour 1 litre de jus de bissap :

  • 1 petit verre de fleurs d’hibiscus
  • 1 petit verre de sucre
  • 1 c-à-c d’arôme vanille
  • 1 c-à-c d’arôme de fraise
  • Quelques feuilles de menthe
  • 1,5 l d’eau

Préparation :

  1. Mettez les fleurs dans une eau frémissante à feu doux pendant 25 minutes.
  2. Retirer du feu, ajouter la menthe et laisser refroidir.
  3. Filtrer, ajouter le sucre et les arômes et mettre au frais.

Servir bien frais

Pour une option un peu plus « santé », on peut aussi consommer une infusion de fleurs d’hibiscus sans sucre, bien fraîche ou chaude. La fleur d’hibiscus a des vertus laxatives légères, anti-inflammatoires, et elle permet de lutter contre l’hypertension.

Le kinkeliba, thé de la savane

Plante typique de la végétation de la savane, le kinkeliba, ou Combretum micranthum, pousse dans les pays du Sahel.

On le boit en infusion le matin au Sénégal, au Mali, au Burkina, en Guinée, au Cameroun… Au Sénégal on reconnaît les vendeurs de kinkeliba aux énormes fagots en formes de cigare qu’ils transportent avec eux.

Le kinkeliba aurait des propriétés digestives bien utiles après un repas un peu trop riche, car il favorise la production de bile.

En Afrique il est traditionnellement utilisé pour soigner les problèmes de foie, mais il soulage aussi les reins et la vessie. On le consomme aussi particulièrement pendant le jeûne du ramadan.

La cérémonie du thé au Sahara algérien.

Indissociable de la légendaire hospitalité des habitants du grand désert, la cérémonie du thé dans le Sahara algérien est un peu moins codifiée que la cérémonie du thé japonaise, mais tout aussi importante. C’est par cette cérémonie qu’est accueilli le voyageur qui se présente dans l’oasis.

La cérémonie peut durer une heure et demie. On y boit du thé, certes, mais c’est aussi un moment idéal pour partager des anecdotes et dire des poèmes.

Tout comme pour la cérémonie du thé japonaise, elle impliquait autrefois une vaisselle dédiée très précieuse, que les familles conservaient jalousement : plateau en cuivre, tasses en porcelaine, théière en cuivre ciselé, coffrets pour la vaisselle et le thé.

Déroulement de la cérémonie du thé au Sahara :

De la menthe séchée et du thé vert sont placés dans une théière sur les braises pendant 15 minutes.

L’infusion est alors versée pour le premier verre, amer, appelé «lerras».

Il peut aussi être versé directement dans une seconde théière emplie de menthe fraîche et de sucre.

Il est ensuite lentement transvasé dans un récipient de façon à mousser le plus possible, car la mousse est un bon présage. Pour le deuxième et le troisième verre, le thé est sucré et parfois aromatisé au clou de girofle.

Il y a des règles à respecter, notamment celle de ne pas parler fort, ou de ne pas se servir sans y avoir été invité par le maître de cérémonie. Mais les punitions ne sont pas bien dures : elles consistent, par exemple à se charger des friandises à l’occasion de la prochaine cérémonie.

Le rooibos, boisson nationale en Afrique du Sud

Le rooibos, ou Aspalathus linearis est un arbuste de la famille botanique du genêt. Originaire des montagnes du Cederberg au Nord du cap, le rooibos est désormais cultivé sur d’autres parties du territoire, mais il semble ne pouvoir pousser qu’en Afrique du Sud.

Vertes à l’origines, les feuilles du rooibos deviennent rouges après fermentation, ce qui leur vaut leur surnom de «thé rouge».

Le Rooibos était déjà consommé par les populations natives d’Afrique du Sud il y a plus de 300 ans, et il est toujours traditionnellement utilisé pour soigner les coliques du bébé et les troubles digestifs.

Au Cap comme à Paris on le fait infuser 7 minutes dans une eau à 95 °C, et on y ajoute parfois du lait et du sucre. C’est une alternative idéale au thé et il supporte très bien l’ajout de fleurs et de fruits pour un résultat proche des thés parfumés.

Envie de faire un petit voyage en Afrique depuis votre salon ? Découvrez notre tisane d’hibiscus, nos rooibos nature ou pomme paradis, et notre thé vert menthe.





Palais Shanti
Palais Shanti

Auteur



Le Moment du Thé

Les Bienfaits du Gingembre
Les Bienfaits du Gingembre

par Palais Shanti 09 juin 2017 0 Commentaires

Au delà de sa réputation d’aphrodisiaque, le gingembre possède de nombreux atouts santé qu’il ne faudrait pas dédaigner.

Lire l'article →

Des smoothies et des Thés
Des smoothies et des Thés

par Palais Shanti 26 mai 2017 0 Commentaires

Les smoothie ont la côte avec leur côté fruité et hyper gourmand. Et si on leur donnait une touche de légèreté et d’originalité en faisant entrer thés et tisane dans la danse ?

Lire l'article →

Les 7 Chakras
Les 7 Chakras

par Palais Shanti 12 mai 2017 0 Commentaires

Découvrez vos 7 chakras, et apprenez comment les harmoniser et les dorloter grâce au thé.

Lire l'article →