La cérémonie du thé japonaise

par Palais Shanti 16 septembre 2016

La cérémonie du thé japonaise

Symbole s’il en est un du raffinement et de l’épure qui dominent la société japonaise, la cérémonie du thé est une expérience incontournable pour quiconque veut s’immerger dans le Japon traditionnel.

Si son déroulement vous semble complexe et aride, pas de panique, vous pouvez organiser votre propre cérémonie du thé chez vous.

AUX ORIGINES DE LA CÉRÉMONIE DU THÉ

Ce sont les moines boudhistes venus de Chine qui ont introduit le thé au Japon au IXe siècle de notre ère. Mais le thé qu’ils apportent avec eux est noir, compressé pour le voyage, et se consomme avec du lait. Il faudra attendre deux siècles pour que les Japonais inventent le matcha : des feuilles de thé vert séchées puis réduites en poudre. Et ce sont encore des moines boudhistes, de l’école zen, qui développeront l’art de la cérémonie du thé, avant que cette pratique ne sorte des monastères et ne soit adoptée par les shoguns et les samouraïs.

Ce véritable cérémonial n’a pas pour but d’étancher sa soif ou de créer un moment de convivialité mais bien d’atteindre un certain état de perfection dans l’harmonie, le dépouillement et la communion avec la nature.

La cérémonie du thé ou cha no yu (qui signifie « eau chaude pour le thé »)  telle qu’on la connait aujourd’hui a été véritablement codifiée au XVIe siècle par Sen no Rikyū, le maître de thé du premier conseiller de l’empereur. On peut découvrir son histoire dans le roman japonais Le Maître de thé. Non content de codifier la cérémonie, ce maître de thé aura une influence considérable sur l’esthétique qui l’entoure : poteries, calligraphies, bouquets et ustensiles, mais aussi jardins et maison de thé.

LA CÉRÉMONIE DU THÉ

Il existe plusieurs variantes de la cérémonie du thé selon l’école fréquentée par le maître de thé, mais voici comment elle se déroule généralement.

1/ préparation

La cérémonie du thé se déroulera idéalement dans la maison de thé ou chashitsu un petit pavillon à la décoration très épurée situé au bout d’un jardin planté d’arbres et de fleurs et auquel on accède par un chemin sinueux. À défaut de maison de thé, on peut utiliser une pièce réservée à la cérémonie : la chambre de thé.

Une calligraphie ou une peinture très simple est accrochée dans la pièce afin d’être admiré par les convives et de leur apporter un sentiment de beauté et de sérénité.

Un arrangement floral, ou chabana — dans l’esprit de l’ikebana, mais en plus sobre — est également disposé dans la pièce. Il doit être réalisé avec des fleurs de saison.

Le sol de la pièce est recouvert de quatre tatami et demi. Les quatre tatami étant disposés autour d’un demi tatami. Les lignes des tatamis servent de repère pour le placement des ustensiles utilisés durant la cérémonie.

Le maître de thé porte un kimono. Ce n’est pas obligatoire pour ses invités, mais il est d’usage que leur tenue soit d’une grande sobriété.

Chambre cérémonie du thé

2/ Accueil des invités

Les invités qui sont 5 au maximum, doivent d’abord patienter dans le jardin s’il y en a un, avant de se rendre dans la maison de thé. Là ils se lavent les mains et se rincent la bouche dans un bassin de pierre afin de se purifier symboliquement.

Les invités se déchaussent et se rendent ensuite dans la pièce destinée à la cérémonie du thé. En entrant on est obligé de s’incliner, car la porte est particulièrement basse. Ils admirent les fleurs et l’oeuvre présentées dans l’alcôve conçue à cet effet. Les invités s’assoient, dans un ordre dicté par leur rang social. À genoux, talons sous les fesses, mains sur les cuisses, mains gauche dans la main droite, paumes vers le haut.

Avant la cérémonie du thé proprement dite on sert souvent le kaiseki, un repas léger accompagné de saké. La présentation des aliments fait elle aussi l’objet d’une préparation particulière afin de faire ressortir la beauté des légumes et des aliments simples utilisés.

À défaut de déjeuner, des pâtisseries japonaises peuvent être proposées. Les invités les placent sur un papier spécial, le kaïshi, qu’ils apportent avec eux et gardent dans la poche de leur kimono.

Après la collation, les invités ressortent du chashitsu pour se reposer et se purifier avant de revenir pour la cérémonie du thé proprement dite.

Pendant ce temps le maître de thé prépare l’eau chaude.

3/ Nettoyage des ustensiles

La cérémonie commence par un nettoyage symbolique des ustensiles qui vont être utilisés, à l’aide d’une toile de lin et d’un carré de soie. Les ustensiles sont ensuite placés dans un ordre bien précis correspondant à l’ordre dans lequel ils seront utilisés par la suite. On compte notamment : la boite à thé, cha-ire ; l’écope en bambou ou en ivoire utilisée pour transporter le thé vers le bol, chashaku ; la louche en bambou qui permet de verser l’eau, hishaku ; le bol lui-même, chawan ; le fouet, sculpté dans une seule pièce de bambou, chasen. On trouve également un récipient pour l’eau froide, mizusashi, et un petit brasier portatif, furo, au centre de la pièce sur lequel chauffe une bouilloire en fonte, kama.

4/ Dégustation

Avec le chashaku, le maître de thé prend une petite quantité de matcha dans la boite à thé et la place dans le bol. Il utilise ensuite la louche en bambou pour prendre de l’eau dans la bouilloire et la verser dans le bol. Il replace la louche sur la bouilloire avec une gestuelle délicate, puis utilise le fouet pour faire mousser le thé.

Il dépose ensuite le bol face au premier invité, en le tournant vers lui. Celui-ci admire le bol en le faisant tourner deux fois dans sa main, puis il boit trois gorgées et vante le goût du thé. À l’aide de son kaïshi il essuie le bol là où ses lèvres se sont posées et le présente à l’invité suivant. La scène se répète jusqu’à ce que le dernier invité tende le bol au premier qui le redonne au maître de thé, selon une gestuelle codifiée.

Cérémonie du thé japonaise

5/ Fin de la cérémonie

Si la cérémonie est longue elle peut se dérouler autour de deux thés : un thé épais, ou Koïcha, puis  un thé léger, Usucha pour lequel chaque invité aura son propre bol. On sert à nouveau des friandises traditionnelles, souvent en accord avec la saison.

À la fin de la cérémonie le maître de thé présente les différents ustensiles utilisés ainsi que leur origine et le nom de l’artisan qui les a réalisés. Les invités admirent, saluent et remercient leur hôte.

Il est d’usage de ne pas parler et de ne pas se lever durant la cérémonie, même si celle-ci dure longtemps (de 45 minutes à 4 heures). 

VARIANTES

il existe un nombre impressionnant de variantes de la cérémonie du thé. Elles dépendant de l’école à laquelle appartient le maitre de thé, mais elles sont aussi fonction des saisons, des occasions spéciales, de l’âge et de l’état de santé des invités puisqu’une certaine variante permet de s’asseoir non pas à genoux mais sur des tabourets.

Par exemple, en été on met en valeur la fraicheur, l’eau et les plantes. On utilise un bol à bord évasé pour refroidir le thé plus rapidement et éviter à l’invité de se brûler. En hiver on place le brasier au centre de la pièce tandis qu’en été il est le plus loin possible des invités.

LA PRATIQUE REND PARFAIT

Le but de toute cérémonie du thé : atteindre Harmonie, Respect, Pureté et Sérénité, les quatre vertus attachés au thé.

Ce moment particulier se rapproche beaucoup plus de la cérémonie religieuse ou de la séance de méditation que de l’heure du thé occidentale. C’est l’occasion d’honorer des invités spéciaux, et de partager avec eux un moment de perfection. Ce qui ressort principalement de la cérémonie du thé c’est une grande valeur attachée à la beauté de ce qui est simple et une ritualisation du geste le plus anodin.

Des gestes si codifiés qu’on peut les qualifier de chorégraphiques et si, vu d’occident, ils semblent simples, les réaliser avec justesse demande des années de pratique. Ainsi, pour devenir maître de thé il faut suivre des cours de Sado (la voie du thé) pendant une dizaine d’année.

VOTRE PROPRE CÉRÉMONIE DU THÉ

Si vous souhaitez vivre un moment de contemplation et d’harmonie autour du thé, organisez votre propre cérémonie du thé chez vous.

Recréez un espace épuré dans un coin de votre salon si vous n’avez pas une pièce vide dédiée à la méditation ou à la pratique du yoga (ce qui est rare de nos jours, on vous l’accorde).

Vous trouverez les ustensiles dont vous avez besoin dans les boutiques spécialisée qui fleurissent à Paris comme en Province, ou même sur internet. 

Procurez-vous un très beau thé matcha de dégustation, par exemple le Matcha Uji de printemps de Palais Shanti et placez-le dans une boite à thé. 

Placez une jolie fleur ou une branche d’arbre de saison dans un vase sobre, allumez un bâton d’encens japonais (le plus raffiné). L’atmosphère est posée.

Installez-vous sur un tatami (idéalement), ou un tapis. Déposez-y un beau plateau sur lequel vous disposerez votre boite à thé, une cuillère à thé en bambou, un bol japonais, un fouet en bambou. Portez l’eau à la bonne température (70°C) dans un récipient qui garde bien la chaleur. Une théière en fonte japonaise par exemple. C’est un investissement mais elles sont si belles que vous pourrez l’utiliser en objet de décoration.

Vous n’avez plus qu’à puiser le thé dans sa boîte, verser l’eau dans le bol, fouetter avec votre chasen et déguster votre matcha délicatement mousseux en prenant le temps de bien savourer ses notes subtiles.

Alors, êtes-vous prêts à mettre un peu d’épure zen et d’harmonie dans votre vie ?





Palais Shanti
Palais Shanti

Auteur



Le Moment du Thé

Les Bienfaits du Gingembre
Les Bienfaits du Gingembre

par Palais Shanti 09 juin 2017 0 Commentaires

Au delà de sa réputation d’aphrodisiaque, le gingembre possède de nombreux atouts santé qu’il ne faudrait pas dédaigner.

Lire l'article →

Des smoothies et des Thés
Des smoothies et des Thés

par Palais Shanti 26 mai 2017 0 Commentaires

Les smoothie ont la côte avec leur côté fruité et hyper gourmand. Et si on leur donnait une touche de légèreté et d’originalité en faisant entrer thés et tisane dans la danse ?

Lire l'article →

Les 7 Chakras
Les 7 Chakras

par Palais Shanti 12 mai 2017 0 Commentaires

Découvrez vos 7 chakras, et apprenez comment les harmoniser et les dorloter grâce au thé.

Lire l'article →